4

CONSEILS

que tout acheteur de l'Ontario devrait connaître avant d'acheter une maison au Québec

1.

Système juridique différent = processus différent.

Au Québec, si une propriété est mise en vente par un agent immobilier, seul un agent immobilier peut préparer les documents juridiques nécessaires pour faire une promesse d'achat (offre).

Au Québec, nous utilisons un notaire et non des avocats pour les transactions immobilières. Lorsque l'offre est acceptée et que toutes les conditions sont levées, les documents sont envoyés à un notaire, choisi par l'acheteur, qui travaille au nom de l'acheteur et du vendeur pour s'assurer que les deux parties sont protégées.

2.

Choisissez votre agent rapidement.

Comprenez que si vous prenez rendez-vous pour visiter une maison et que vous décidez ensuite de faire une offre sur cette maison, l'agent qui vous a montré cette maison en premier sera payé comme l'agent vendeur.

3.

La condition de financement est obligatoire pour toutes les offres.

En Ontario, l'acheteur peut renoncer à la condition de financement à tout moment. Au Québec, la loi stipule que la preuve de financement doit provenir de l'institution prêteuse, ou l'acheteur doit fournir une preuve de fonds disponibles.

Il s'agit d'une différence importante, car il faut parfois plus de temps pour s'assurer que la banque dispose de tous les documents financiers requis par l'acheteur, qu'elle a le temps de procéder à une évaluation si nécessaire, puis de produire une lettre.

Conseil : Je vous recommande de le faire avec un spécialiste en prêts hypothécaires qui travaille surtout au Québec, car il comprend beaucoup mieux le processus.

 

4.

La loi québécoise :

Au Québec, la loi stipule que toutes les propriétés inscrites auprès d'un agent immobilier doivent être accompagnées d'un formulaire de déclaration du vendeur signé et d'un certificat de localisation à jour (arpentage détaillé) fourni aux frais du vendeur.

Étonnamment, ce n'est pas le cas pour les ventes privées. À moins que la propriété ne soit un terrain vague, il ne faut jamais négliger ou négocier cet aspect.